PRO LAVAGE ET L’ASSOCIATION DES ENTREPRISES DU CORMIER -LA DEC – PARTICIPENT A UN PROJET AVEC L’ASSOCIATION VISIO.

 

action-canne-blanchecanne-blanche

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/cholet-le-coup-de-pouce-des-entreprises-du-cormier-a-une-non-voyante-07-09-2016-282383

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/angers-la-canne-blanche-electronique-se-fabrique-a-bouchemaine-21-04-2015-216509

http://www.fondation-visio.org/fr

http://www.cormier-cholet.fr/

 

PIERRE TRANSPORT en Roumanie.

Une opération patiemment préparée depuis un an et demi. Vendredi, un camion solidaire, mis à disposition gratuitement par une entreprise belloprataine, a pris la direction de la région de Posesti.

 un-convoi-humanitaire-pour-la-roumanie

Vendredi matin, un camion solidaire mis à disposition gratuitement par l’entreprise de transport belloprataine de Pierre Cottenceau a pris la route pour la Roumanie, dans la région de Posesti. Il transporte 90 m3 de matériels destinés à un hôpital, un sanatorium, un cabinet médical et un centre de loisirs. Cette opération s’est patiemment préparée depuis un an et demi au sein d’un partenariat qui unit le comité de jumelage Centre-Mauges – Posesti, la banque humanitaire du Pallet et une association de Meslay, en Mayenne.

Depuis 20 ans, aucune opération de ce genre n’avait pu être possible à cause du coût. Organiser ce transport par camion a nécessité une longue préparation menée par le comité de jumelage, la banque alimentaire du Pallet, le Dr roumain Lydia Buga de Beaupréau, l’association de Meslay et le transporteur Pierre Cottenceau. « Sans lui, rien n’aurait pu se faire », diront Anne-Marie et Jacques Prinet ainsi que Jean-Luc Fonteneau, trois des responsables.

« Il a mis à disposition un camion et un chauffeur pour convoyer des lits médicalisés, des armoires et des fauteuils roulants provenant de la maison de retraite du Pin-en-Mauges, du matériel agricole et des jeux pour les enfants. On ne paie que le gasoil. » Ce partenariat interassociatif est caritatif, mais pas que. Les milieux ruraux roumains manquent cruellement de moyens et de savoir-faire. « Les dossiers européens pour obtenir des subventions sont très complexes. Nous proposons dans ce cadre un accompagnement », dira le président de la communauté de communes Centre-Mauges, Gérard Chevalier. « Nous faisons tout pour que là-bas les populations se mettent en marche pour réaliser leurs projets sous la forme de Groupements d’actions locales (Gal) », résument Anne-Marie Prinet et Jean-Luc Fonteneau. Autre point important à souligner dans cette action, c’est la pérennité. Les soutiens maugeois à la Roumanie datent de la fin du totalitarisme de Ceausescu, en 1989. Aujourd’hui encore, les actions locales tissent des liens d’amitié entre deux peuples d’Europe.

source : http://www.ouest-france.fr/node/3348050

Nos clients ont du coeur !!!

Anne-Laure Chiron et Stéphane Rondeau des transports LO.V.TRANS – www.transports-lovtrans.fr participe à la promotion de l’association « Marie Reves & Espoir » en affichant le logo de l’association sur le semi remorque de Stéphane. Leur geste permet de faire connaitre l’association et permet d’aider les enfants malades.

Toutes les infos sur : http://www.marie-reves-espoir.fr/

camion40

Monter sa station de lavage poids lourds

Vous souhaitez monter une station de lavage, est-ce une bonne idée ?

En préambule, il faut savoir que c’est un métier physique et qui nécessite d’etre en très bonne santé. La partie du lavage fait manuellement est, malgré les portiques et les nettoyeurs HP, très importante. Il est pas idiot d’envisager de passer 2 ou 3 jours chez un laveur pour se faire une vrai idée du boulot. Ca parait sympa quand on fait laver son vehicule mais je vous assure qu’une journée à laver des camions, ce n’est pas de tout repos .

Ensuite, vous devez demarrer votre étude de marché. Les différents éléments à prendre en compte sont en autre les suivants :

  • l’emplacement,
  • la situation géographique et routière,
  • les restaurants de proximité,
  • les concurrents,
  • les stations services du secteurs,
  • le matériel (portique, haute pression, recyclage d’eau),
  • le batiment (en conformité avec le règlement de la zone),
  • les produits de lavage,
  • etc…

Puis faire faire tous les devis (terrain, travaux, batiment, réseaux, matériels…)

Puis faire un prévisionnel et aller frapper chez le(s) banquier(s).

Une fois que vous avez trouver un financeur, c’est parti (signature terrain, depot de permis de construire, terrassement, batiment, plateforme beton, amenagment…)

L’expérience : Il faut que le dirigeant mette la main avec ses gars au lavage, c’est indispensable. Il faut aussi avoir de quoi tenir financièrement 1 ou 2 ans sans que le dirigeant soit rémunéré et meme être en capacité de remettre des capitaux pour équilibrer le compte de résultat. Une clientèle, ce ne se fait pas du jour au lendemain, cela prend 2 ou 3 ans. Une fois ce cap passé, c’est bon !!!

Voila, en espérant vous avoir pas trop découragé…